Moustapha Diakhaté.jpg

Moustapha Diakhaté sera à la marche du vendredi 30 octobre 2020. Ce, pour soutenir les «peuples frères» de la Guinée et de la Côte-d’Ivoire pour l’annulation de la présidentielle guinéenne et l’invalidation de la candidature Ouattara. « Je serai à la marche du vendredi 30 octobre 2020», a t-il annoncé sur sa page Facebook. Pour Moustapha Diakhaté, «l’Union africaine et la CEDEAO sont aussi responsables que les Présidents Ouattara et Condé des drames guinéens et ivoiriens en refusant d’exiger le respect de leurs propres textes, que ce soit le protocole additionnel de la CEDEAO, ou la Charte de l’Union africaine qui sont très limpides en matière d’élections et de démocratie.»

L'ancien président du Groupe parlementaire de Benno Book Yakaar (BBY) estime que «L’Union africaine et la CEDEAO ont aussi également fuit leur responsabilité en n’imposant pas à la Côte-d’Ivoire l’application des décisions de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, qui avait ordonné au gouvernement ivoirien de réintégrer l’ancien Président Laurent Gbagbo et l’opposant Guillaume Soro sur les listes électorales afin qu’ils puissent voter et être candidats“, regrette-t-il.

Marie Diop