Skip to main content
Khoureychi ba

Me Khoureychi Bâ révulsé par la médiocrité du communiqué du procureur

L’avocat du journaliste Adama Gaye est dans tous ses états.

Révulsé par le communiqué du procureur de la République, truffé de « confusions » et de « bêtises », Me Khoureychi Bâ a vertement tancé le maître des poursuites dans cet entretien accordé à Seneweb.  

Me Bâ, le procureur vient de publier un communiqué de presse pour, dit-il, prévenir la propagation d’informations parcellaires ou inexactes sur les dossiers Guy Marius Sagna et Adama Gaye. Que vous  inspire cette sortie ? 

Ce qui me révulse dans ce communiqué c’est la confusion inadmissible du procureur de la République. Si tant est que ce communiqué vient de lui.

En tout cas le document porte sa signature… 

Quand il dit que Guy Marius Sagna, que j’ai eu le plaisir d’assister lors de son inculpation, est inculpé du chef de diffusion de fausses nouvelles, c’est-à-dire l’article 255, je me demande de qui se moque le procureur ? Parce que tout le monde sait qu’il est inculpé du chef de fausse alerte prévu et réprimé par l’article 429 bis. C’est clair et net. 

« Je pense qu’il est peut-être temps de chercher parmi les apprentis de Ndiaga Ndiaye quelqu’un à qui confier le rôle de procureur »

S’agissant du cas Adama Guèye qui est votre client ?

Sur le cas Adama Guèye, c’est encore plus grave. Parce que l’excellent procureur de la République confond les délits de l’article 80 et de l’article 254. Pour sa gouverne, ce n’est pas à moi de lui dire que l’article 254 est celui qui réprime ce délit d’offense au chef de l’Etat et non l’article 80, qui réprime le délit d’atteinte à la sûreté de l’Etat. 

L’homme de la rue peut faire cette confusion. Mais si c’est le procureur de la République, avec toute la logistique dont-il dispose et l’expérience qu’il a, il nous pond un communiqué dans lequel il répète ces idioties…en tant qu’avocat, j’ai peur. En tant que Sénégalais également. Je pense qu’il est peut-être temps de chercher parmi les apprentis Ndiaga Ndiaye quelqu’un à qui confier le rôle de procureur. Si un procureur peut se tromper à ce niveau, je pense que c’est grave. 

Il qualifie les propos tenus par votre client « d’une indécence inouïe ». Qu’est-ce que vous en pensez ? 

S’agissant de mon client Adama Gaye, je constate que si ce qu’il dit est indécent, l’indécence a commencé par monsieur le président de la République pour qui nous avons énormément de respect. Il a fait écrire un livre, une autobiographie dans laquelle il écrit les mêmes choses qu’Adama Gaye. L’indécence commence donc avec lui. 

Ça, ce n’est pas un débat de rue, c’est un  débat de prétoire. Mais le cas des confusions du procureur là, j’espère qu’il va rapidement prendre un deuxième communiqué pour corriger ses bêtises. C’est un outrage à la justice, une offense à l’ensemble du peuple sénégalais. Le procureur de la République du tribunal de grande instance hors classe de Dakar se trompant ainsi dans un communiqué de presse...

  • Une école coranique fermée, 300 jeunes enchaînés et victimes d’abus
  • Dionne évacué en France…Un gros mensonge !
  • Des hauts gradés de la police éclaboussés dans une affaire de trafic de migrants à l'Aibd
  • Affaire des 94 milliards : Iran Ndao défend Sonko et menace : « Si jamais Sonko part en prison... »
  • Félix Tshisekedi est allé réconforter les familles des victimes du crash de l’Antonov
pub