Skip to main content
 Karim Wade commet un avocat pour défendre Adama Gaye

Karim Wade commet un avocat pour défendre Adama Gaye

Le fils de l’ancien président de la république, Karim Wade a apporté son soutien au journaliste consultant Adama Gaye emprisonné pour offense au chef de l’Etat et atteinte à la sûreté de l’Etat. 

Arrêté et placé sous mandat de dépôt pour offense au Chef de l’Etat  et atteinte à la sûreté de l’Etat, Adama Gaye vient de bénéficier d’un soutien de taille. Il s’agit de Karim Wade qui a commis un avocat dans le but de renforcer sa défense.

Depuis son exil de Doha (Qatar), Karim Meissa Wade continue toujours de mener des combats pour la consolidation de la démocratie dans notre pays. Le dernier acte en date posé par le fils de l’ancien président de la République a consisté à apporter son soutien au journaliste consultant Adama Gaye emprisonné pour offense au chef de l’Etat et atteinte à la sûreté de l’Etat. 


En effet, dès les premières heures de la garde-à-vue d’Adama Gaye, le fils de l’ancien président de la République, Karim Wade, a constitué un avocat pour lui. Ce dans le but de renforcer sa défense. Un acte qui confirme la proximité et la vieille amitié liant Adama 
Gaye aux Wade. Le geste de l’ancien ministre « du Ciel et de la Terre » est d’autant plus digne d’éloges qu’Adama Gaye, connu pour 
son tempérament véridique et son caractère de va-t-en guerre, n’a jamais loupé Karim Wade dans ses posts incendiaires. Faisant fi de tout cela, aujourd’hui, c’est ce même Wade-fils qui tente de voler à son secours pour qu’il puisse rapidement sortir de prison. Par ailleurs, « Le Témoin » est en mesure de vous révéler que les avocats d’Adama Gaye comptent internationaliser le combat. 

Un des avocats qui lui a rendu visite hier à Rebeuss, dit qu’Adama Gaye garde le moral et la sérénité dans l’épreuve. Seulement, ajoute-t-il, son client a du mal à digérer la campagne d’attaques dont il a fait l’objet dans certaine presse et qu’il qualifie de « diffamation ». Pour laver son honneur, Adama Gaye a donné « feu vert » à ses avocats pour faire la revue de tous les journaux et publications en ligne ayant eu à attenter à son honneur afin de porter plainte pour diffamation.  

Le journaliste-consultant international avait été arrêté par la Police le lundi 29 juillet dernier avant d’être déféré et placé sous mandat de dépôt. On lui reproche d’avoir offensé le chef de l’Etat et atteint à la sûreté intérieure de l’Etat. Au cours de son audition, Adama Gaye a soutenu qu’il n’a jamais cherché à offenser le Chef de l’Etat. Par contre, il a reconnu avoir livré ses opinions sur la gestion du pays.  

  • SENELEC : Surfacturer pour combler le déficit ?
  • Révélation explosive de Birahim Seck sur les fondations des Premières dames
  • Le successeur de Sankharé connu
  • La résistance s’organise autour de Omar Sarr et Me Amadou Sall
  • Aulas ferme la porte pour Dembélé
pub