Skip to main content
Marché Castors

Malgré les contestations des commerçants, le ministre de l’urbanisme ferme le marché Castor...

. Selon Abdou Karim Fofana, compte tenu de la tension entre riverains et commerçants, il est du devoir des autorités de prendre les devants avant que l’irréparable ne se produise

À propos de la fermeture du marché Castor pour deux jours, le ministre de l’Urbanisme reste ferme sur sa décision, malgré les contestations des commerçants. Selon Abdou Karim Fofana, compte tenu de la tension entre riverains et commerçants, il est du devoir des autorités de prendre les devants avant que l’irréparable ne se produise. Pour cela, il a réaffirmé sa volonté de limiter le marché dans son tracé originel.

Pour Abdou Karim Fofana, les tentatives et velléités de certains commerçants n’y changeront rien. «Le temps n’est pas à la polémique, mais plutôt à l’action, car il y va de la sécurité et de l’intérêt de tous : commerçants, acheteurs et riverains».Il s’exprimait en marge d’une journée d’investissement humain organisée par le collectif Sénégal Na–set, hier, aux alentours du parking du stade Léopold Sédar Senghor. Au-delà du marché Castor, il s’engage à réorganiser tous les marchés,  puisque selon lui, il est inacceptable qu’en 2019 que l’on continue à avoir ces types de marchés qui n’ont aucune limite dans leur extension. Cela doit cesser et il compte s’y atteler.

  • 17 pays africains en situation de surendettement
  • Poutine promet de « fermer la bouche ignoble » de ceux qui tentent de falsifier l’Histoire à l’étranger
  • Yankhoba Diattara: « le premier parti d’opposition sénégalaise, c’est le Rewmi »
  • Traquée par la police, Rangou demande pardon aux sénégalais et à Mame Makhtar Guèye
  • Seydi Gassama: « Est-ce qu’il n’est pas temps de légaliser le Yamba? »
pub