Duterte Paulo

Le président philippin Rodrigo Duterte a affirmé lundi qu'il n'autoriserait pas le retour à l'école des élèves tant qu'un vaccin contre le coronavirus ne sera pas disponible. Les établissements scolaires du pays ont été fermés en mars au moment de l'apparition de l'épidémie dans le pays et plus de 25 millions d'élèves devaient reprendre les cours à la fin août.

Dans un discours diffusé lundi, M. Duterte, a justifié sa décision en expliquant que le risque était trop grand, tout en reconnaissant que cela lésait les jeunes sur un plan scolaire.

"A moins que je ne sois sûr qu'ils sont vraiment en sécurité, il est inutile de parler de l'ouverture des classes", a affirmé le président. "Pour moi, il faut d'abord un vaccin. Si le vaccin est déjà là, alors c'est d'accord", a-t-il lancé avant d'ajouter: "Si personne n'est diplômé, alors qu'il en soit ainsi".