Skip to main content
BenYahmed

Ben Yahmed de Jeune Afrique en veut à Adama Gaye

Marwane Ben Yahmed, directeur de la rédaction de « Jeune Afrique » fustige Adama Gaye. "Si Adama Gaye est journaliste, je suis plombier".

Parmi ceux qui ont attaqué lâchement Adama Gaye pendant qu’il se trouve en prison, on parle de Marwane Ben Yahmed, directeur de la rédaction de « Jeune Afrique » qui se serait exprimé : « si Adama Gaye est journaliste, je suis un plombier ! » De la même espèce que les fameux « plombiers » du Canard enchaîné ? Trêve de persiflage : A notre modeste niveau, ce que nous savons c’est qu’il fut un temps où les époux Ben Yahmed (Bachir et Danielle), si méprisants à l’endroit des dirigeants africains, accueillaient Adama Gaye à leur domicile même, un honneur qu’ils ne réservaient qu’à des personnalités triées sur le volet.

Encore une fois, même les chefs d’Etat africains n’avaient pas droit à de tels égards ! La raison de ce tapis rouge déroulé à chaque fois pour notre compatriote ? Il leur apportait des contrats mirobolants pour ne pas dire qu’il faisait gagner beaucoup d’argent à « Jeune Afrique ».

Ce qu’on sait aussi, c’est qu’à un moment donné Béchir Ben Yahmed devait beaucoup d’argent à Adama Gaye au titre de commissions et mettait beaucoup de mauvaise volonté à payer. Adama avait commis un grand avocat français qui avait fait une mise en demeure à BBY. Lequel avait été obligé de s’exécuter. Mieux, Adama en sait des tonnes sur cette famille qui écume les palais africains et dont la société, Difcom, est présentée comme l’archétype de la magouille. Dans certains milieux du continent, d’ailleurs, pour désigner un « magouilleur ».

  • SENELEC : Surfacturer pour combler le déficit ?
  • Révélation explosive de Birahim Seck sur les fondations des Premières dames
  • Le successeur de Sankharé connu
  • La résistance s’organise autour de Omar Sarr et Me Amadou Sall
  • Aulas ferme la porte pour Dembélé
pub