Skip to main content
85 mille branchements sociaux supplémentaires sont prévus au profit de près d’un million de personnes

85 mille branchements sociaux supplémentaires sont prévus au profit de près d’un million de personnes

Le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal SONES, Charles Fall, a indiqué mercredi que 85 mille branchements sociaux supplémentaires sont prévus au profit de près d’un million de personnes dans le cadre de la troisième usine d’eau de Keur Momar Sarr KMS3.

KMS3 va renforcer le programme de branchements sociaux subventionnés par l’Etat du Sénégal ? car il prévoit 85 mille branchements sociaux au profit d’un peu moins d’un million de personnes pour uniquement l’agglomération de Dakar et les localités traversées par les conduites du lac de Guiers”, a-t-il déclaré.

Charles Fall s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de lancement du programme d’information, d’éducation et de communication, dont l’objectif est d’élaborer une stratégie et des plans opérationnels afin d’accompagner la SONES dans la vulgarisation des principes fondamentaux de ces ouvrages.

D’un coût de 274 milliards de francs CFA, le projet KMS3 lancé en avril 2018, consiste en la construction de la troisième usine de pompage et de traitement d’eau à Keur Momar Sarr (Louga), sur les berges du lac de Guiers.

Cette installation devra produire 200.000 m3 par jour, soit plus du double des 185.000 mètres cubes d’eau potable produits par les deux usines existantes.

L’autre composante du projet est constituée d’un linéaire de 213 kilomètres de conduite de 1,5 m de diamètre, entre Keur Momar Sarr et Diamniadio.

Selon Charles Fall,ce projet “traduit la volonté politique du chef de l’Etat de résorber de manière durable le déficit de l’approvisionnement en eau potable de la région de Dakar. Et surtout de satisfaire les besoins des populations des localités traversées par les conduites de transport ou de servitude”.

La région de Dakar mobilise à elle seule 70% de la production d’eau potable du périmètre affermé, tandis que “la croissance galopante de la population, combinée aux activités économiques, et aux nouveaux aménagements urbains et périurbains de Diamniadio et du lac Rose notamment, justifient l’anticipation sur l’évolution de la demande en eau”, a-t-il expliqué.
Ainsi, a ajouté le DG de la SONES, cette troisième usine, une fois achevée, “aura une capacité finale de 200 millions de litres d’eau par jour et va accroître la production de Dakar d’autant dès 2020. Elle va également contribuer à “rendre l’eau disponible 24h/24h, soulager ainsi les populations qui ont des difficultés d’approvisionnement en eau, durant les périodes de grande chaleur”, a-t-il dit.

Pour ce faire, il a indiqué que la mission d’information, d’éducation et de communication IEC, constitue une composante essentielle de KMS3, soutenant qu’il est “impossible aujourd’hui, de mettre en oeuvre des projets de développement aussi grands en en ignorant les aspects humains, environnementaux et sociaux”.

Il va s’agir d'”informer régulièrement les populations situées le long du tracé sur le projet, sur les travaux, sur les avantages, sur les désagréments liés à la réinstallation, attirer également leur attention et les sensibiliser sur les problèmes qui se posent pour susciter en elles, un changement de comportement en promouvant les meilleures pratiques afin de parvenir à une appropriation du projet et à un ancrage social de KMS3″, a-t-il conclu.

«Un tel projet, d’une envergure de mise avec une somme collossale de 270 milliards environs, conduit probablement à des dégâts qui peuvent impacter les populations environnantes. C’est un projet phare qui touche l’axe Louga-Thies-Dakar à partir de la station de Keur Momar Sarr, mais aussi, un projet qui peut nuire la quiètude de la population. C’est dans cette logique, et à travers un engagement de l’Etat pour débloquer 8 milliards pour venir à bout des soucis de ces populations qui sont touchées négativement par les travaux de ce projet important pour l’amélioration de la qualité de l’eau.» a déclaré le directeur général de la Sones Charles Fall.

  • SENELEC : Surfacturer pour combler le déficit ?
  • Révélation explosive de Birahim Seck sur les fondations des Premières dames
  • Le successeur de Sankharé connu
  • La résistance s’organise autour de Omar Sarr et Me Amadou Sall
  • Aulas ferme la porte pour Dembélé
pub