Skip to main content
Les déguerpis du stade Léopold Sédar Senghor décident de quitter le pays

Frustrés, les déguerpis du stade Léopold Sédar Senghor menacent de quitter le Sénégal

Ces mécaniciens frustrés comptent se réfugier dans les pays de la sous-région

Le regroupement des mécaniciens des automobiles du parking du Stade Léopold Sédar Senghor (LSS) qui exigeaient l’obtention d’un site de reclassement, ne compte pas lâcher le morceau. Ces derniers ont mis en place, ce dimanche 8 septembre 2019, lors d’un sit-in, un mouvement dénommé « Collectif and guén rewmi ». 

Ces mécaniciens frustrés comptent se réfugier dans les pays de la sous-région. 
  
« L’objet de notre sit-in est de sortir de ce pays. Parce qu’on ne nous a pas classés (sic) dans ce pays. On ne nous respecte pas. Nous sommes malmenés, maltraités dans ce pays. Voilà pourquoi nous voulons sortir de ce pays. Nous avons créé le mouvement collectif « and guén rewmi ». Nous comptons nous réfugier dans les pays de la sous-région », a déclaré Pape Mbaye propriétaire du parking Rénovation Automobile qui était implanté aux abords du Stade Léopold Sédar Senghor (LSS). 
  
Poursuivant ses propos, il précise : « Nous avons même contacté nos représentants de nos pays limitrophes : la Gambie, la Mauritanie, le Mali, de la Côte d’Ivoire pour aller dans ces pays travailler. Nous avons d’ailleurs contacté le HCR (Haut commissariat des réfugiés) pour des cartes de réfugié. Pour avoir une carte de réfugié et sortir de ce pays. Nous ne sommes pas considérés dans ce pays. Nous sommes des artisans. On nous avait donnés une décharge d’audience depuis le 20 mai, jusque-là, nous n’avons pas été reçus. Qu’est-ce qu’ils nous disent, ‘’vous les mécaniciens vous ne faites pas partir des artisans’’. Voila pourquoi nous voulons sortir de ce pays pour rejoindre les pays limitrophes et travailler là-bas ». 
  
Monsieur Mbaye de continuer: « nos matériels ont été détruits. Il y a certains qui ont contracté des prêts bancaires, qui ont rechargé leur magasin. Au lieu de venir le jour, ils sont venus à 23 h la nuit pour détruire tous nos biens. Nous avons perdu des milliards ici. Nous sommes presque 1300 membres dans ce site. On ne se sent plus sénégalais. C’est pour cela qu’on veut sortir de ce pays pour aller trouver des sites ailleurs. On nous avait promis des sites qu’on ne voit pas. Macky Sall lui-même nous l’avait dit pendant la campagne électorale, lors d’un meeting à Yengoulen auquel il avait pris part. il nous l’avait dit aussi à Ngaye lors de la journée de l’artisanat ».  

  • Entretien avec Anta Babacar Ngom, PDG de Sedima
  • Le cimetière mixte de Joal Fadiouth, symbole de la tolérance religieuse
  • Une fille de 12 ans meurt électrocutée par la ligne à haute tension de la Senelec
  • Terrain Sacré-cœur 3 : Un jeune tué par la foudre, lors d’un match de football
  • Afrimarket placée en liquidation judiciaire, les raisons d’un échec
pub