Skip to main content
Presse

Les vrais acteurs de la presse en ligne déclarent la guerre à la "racaille"

Une rencontre entre les acteurs de la presse en ligne avec le ministre de la culture et de la communication a eu lieu ce lundi 7 octobre à la Maison de la Presse. Au cours de cette rencontre, les défis qui interpellent le sous secteur de la presse en ligne ont été passé au peigne fin.

 

Selon le ministre en charge de la communication, il existe au Sénégal, au moins 150 sites d'information en ligne. A l'en croire, ce foisonnent s'explique par  l'inexistence de législation sur la presse en ligne avant le vote de la loi n° 2017- 27 du 13 juillet 2017 portant Code de la Presse. 

 

Dans la foulée, il a déploré le manque de contraintes dans les procédures pour la mise en place d'un site d'information en ligne. "Ce manque de contraintes dans les procédures fait que n'importe qui peut être promoteur et/ou diffuseur de l'information sur l'Internet", a-t-il déclaré. 

 

Le ministre a également déploré, à côté du manque de professionnalisme de la plupart des acteurs de la presse en ligne dans le traitement et la diffusion de l'information, le non respect des codes d'éthnique et de déontologie, de même que des dérives répétées portant souvent atteinte à la vie privée des personnes, entre autres, dérapages surtout dans les foras. Pour le ministre de la communication, le nouveau Code de la Presse, permettra de juguler ces manquements.  

 

Au cours de cette rencontre, les acteurs de la presse en ligne ont été également briefé sur les conditions d'acquisition de la Carte Nationale de Presse qui sera bientôt une réalité au Sénégal. 

 

Les acteurs de la presse en ligne ont salué cette démarche qui permettra, à les en croire, d'assainir ce sous secteur, qui est aujourd'hui assaillie par des personnes étrangères à la profession. C'est la raison pour laquelle, ils ont publiquement déclaré la guerre aux faux journalistes communément appelés la "racaille".

 

Au terme de ces échanges, ministère de la communication et professionnels de ce sous secteur, ont pris l'engagement de se retrouver régulièrement. Et ce, pour faire le point sur la situation, parfois peu reluisante, que traverse la presse en ligne. 

  • Amadou Bâ, un menteur hors-pair ( Par Moïse Rampino)
  • 14 pays élus au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU
  • Un deal en tractation depuis 2012 se concrétise une réconciliation Macky/Wade, sur le dos des Sénégalais surpris (Par Mandiaye Gaye)
  • Le rappeur et activiste Karim Xrum Xak aurait été empoisonné en prison
  • Le Ministère des Affaires Etrangères dément avoir pris des engagements visant à réhabiliter Karim Wade
pub